Une application pour tout et tout en une application

Je suis convaincu qu’en réalité, nous n’avons besoin que d’une seule application – une application pour tout et tout en une application. Et mieux encore, une application que tout le monde a déjà installée.

N’envisagez plus de développer votre propre application: misez sur une application pour tout et tout en une application

Payer ses factures fait partie de notre vie quotidienne : personne ne peut y couper, et mieux vaut que cela se passe le mieux possible. Depuis le lancement d’AcceptEmail il y a huit ans maintenant, nous sommes convaincus que ce que les clients souhaitent, ce n’est pas une énième application ou de devoir se créer un compte, juste pour pouvoir payer une simple facture. AcceptEmail ne s’appuie que sur un seul canal omniprésent : la boîte de réception, et ce, quelle qu’elle soit. Pour la plupart, il s’agira de leur boîte de messagerie électronique, pour d’autres, de leur compte Facebook Messenger ou WhatsApp. Compte tenu de la facilité des e-mails, il semble bien plus sensé d’exploiter ce canal de communication pour l’ensemble de vos demandes de paiement. Tout le monde dispose d’une application de messagerie électronique sur son téléphone, et la plupart des clients consultent leur boîte de réception plusieurs fois par jour. Néanmoins, il peut s’avérer utile de joindre vos clients à travers différents canaux, comme nous l’avons prouvé lors de notre démonstration à l’occasion du Digital Insurance Agenda, organisé à Barcelone. Par exemple, envoyer un SMS ou un message sur WhatsApp si l’on constate qu’un e-mail n’a pas été ouvert. Cela incitera le client à payer.

La compagnie aérienne néerlandaise KLM s’est laissé séduire par cette idée. Au lieu de diriger ses clients vers un site Web ou une application, KLM a préféré s’adapter à leurs habitudes (*). Le client lambda n’a pas besoin de consulter régulièrement le site Web de KLM ou de télécharger l’application – car même s’il la télécharge, il ne l’utilisera jamais. Des statistiques révèlent en effet qu’une personne n’utilise chaque jour que cinq des applications qu’elle a installées, principalement des applications de messagerie instantanée. De nombreuses opportunités de profit peuvent ainsi passer sous le nez des entreprises. Sur la base de cette constatation, Facebook a récemment remanié Messenger afin que l’application aille bien plus loin qu’un simple service de messagerie instantanée. C’est ainsi que KLM offre désormais à ses passagers la possibilité de recevoir la confirmation de leur réservation ou leur carte d’embarquement via Messenger.

De plus en plus d’entreprises recourent à différents canaux pour communiquer avec leurs clients, notamment pour envoyer des demandes de paiement. Alors, qu’attendez-vous pour vous lancer ? Les clients disposent déjà de ces applications. Vos clients ne risqueront plus de vous oublier ! Voici un parfait exemple de ce à quoi ressemblera le paiement de factures à l’avenir. Il est déjà possible d’envoyer des liens de paiement sécurisé via Twitter ou WhatsApp. Nous sommes généralement en avance sur notre temps, notamment avec cette application, mais la machine est désormais bien lancée. Ce système conviendra entre autres aux équipes d’assistance en ligne, dans la mesure où elles peuvent envoyer des demandes de paiements à leurs clients pendant qu’elles leur parlent sur Twitter ou WhatsApp. Il suffit au client de cliquer et de payer, comme d’habitude – le tout, à partir d’une seule et même application.

Si, à l’heure actuelle, les Européens continuent de télécharger application sur application, les Chinois ont tendance à davantage se tourner vers les applications tout-en-un*. Vous pourrez tout effectuer à partir d’une seule et même application : faire vos courses en ligne, régler vos factures, et même discuter avec vos amis, votre famille et des entreprises. Quel est l’avantage pour vous ? Vous ne devez installer qu’une seule application – ou trois applications tout au plus. Les entreprises qui ratent le coche feront rapidement partie du passé, étant donné qu’elles perdront toute visibilité auprès des clients qui n’utilisent plus que cette application (*source : FD, 25 août 2016).

Claudia op den Velde
Auteur

Claudia op den Velde

Marketing & Communicatie
Belgique (FR)